Correspondant local de presse dans l'Ouest Lyonnais, travailleur indépendant depuis plus de 20 ans.

Jusqu'à novembre 2015, mon client principal était le journal quotidien régional.
Suite à son changement de ligne éditoriale, il n'y a plus d'article sur les compétitions d'amateurs en pages locales.
Je m'oriente donc maintenant vers les sportifs et leurs associations afin de poursuivre le suivi en images de leurs activités et faciliter leur communication au moyen des réseaux sociaux et de leurs sites sur internet, magazines ou journaux gratuits, plaquette annuelle...

La photographie et le sport, deux passions

J'ai découvert l'intérêt du sport et de la photographie à peu près en même temps, au Collège Plan du Loup à Sainte-Foy-Lès-Lyon.
Jean-Claude MINTUF, professeur d'EPS, s'occupait aussi de la section handball UNSS où mon frère Pascal et ses amis brillaient lorsque je suis entré en 6ème.
Mon père faisait de bonnes photos en noir et blanc quand il était jeune. J'ai essayé d'en faire de même en couleurs avec un compact ce qui m'a appris la difficulté de la photographie en général.
J'ai acheté ensuite un reflex Canon AE1-P afin de réussir des images à la campagne, de fleurs et d'animaux pendant les vacances.
Lorsque j'ai intégré le club de l'UODL de Tassin, j'ai suivi certaines de ses équipes qui évoluaient à très bon niveau.

Le noir et blanc mais aussi la couleur

Le tournoi international de l'UODL m'avait permis une approche photographique du haut niveau et une découverte du surdéveloppement en laboratoire noir et blanc pour accéder à des vitesses d'obturation adéquates.
Celui de Teramo (Italie) en tant qu'accompagnateur en 1985 m'a incité à me lancer dans la photo couleur.
J'y suis retourné plusieurs fois avec la sélection québecoise qui effectuait une tournée estivale européenne mêlant tourisme et sport. J'ai également apprécié de participer au tournoi et au colloque à Apt et à la coupe du nouveau Monde au Québec. Après avoir suivi les J.O. de Barcelone comme supporteur de la sélection Française, j'ai tenté ma chance.

Mais le métier de photographe indépendant me coûtait beaucoup en charges et j'ai trouvé une solution de repli avec celui de correspondant local de presse. J'ai développé cette activité jusqu'à couvrir 4 à 5 communes chaque week-end.
Parfois source de galères, le travail pour le journal a évolué négativement concernant le sport. Le numérique n'a pas arrangé mes affaires d'autant que le matériel nécessaire a mis du temps à se démocratiser.
Pourtant j'ai réussi à m'adapter en participant à des sites comme clicfoot.com (le 1er site sur le foot rhodanien) ou aux sites associatifs d'oullinsports et tassinsports.com qui relataient l'actualité sportive.

La technique évolue mais le journal rétrograde

Les appareils ont été améliorés et j'ai utilisé d'autres reflex Nikon (D70S, D3200...) pour retrouver une vitesse suffisante.
Aujourd'hui, une étude aurait montré que le sport n'intéresse pas les lecteurs de la presse quotidienne régionale...
Les lecteurs "occasionnels" qui cherchaient un compte rendu sportif d'un club local et des images sportives n'ont pas pesé lourd dans le panel de l'étude...

Aux clubs amateurs de s'organiser pour leur communication.

J'espère pouvoir aider les clubs en fournissant des images dynamiques et de qualité illustrant leurs moments forts de la saison, leurs valeurs associatives et de formation à tous niveaux, en compétition, en loisirs avec leurs membres de tous âges.

Vive le sport amateur et les amateurs de sport !